Coupe Davis France-Canada

A travers les gouttes de pluie et les averses sur Baie-Mahault (Guadeloupe), l’équipe de France de tennis se dirige inexorablement vers un quart de finale qui devrait se jouer, soit contre l’Allemagne, soit contre la République Tchèque (qui vient d’égaliser dans la douleur) en juillet prochain. C’est une première pour la France d’Outre-Mer qui n’avait jamais accueillie une telle compétition sur ses terres. La région a été sélectionné pour pouvoir jouer en extérieur sur une terre battue qui ralentirait les services dévastateurs du colosse canadien Milos Raonic et qui réduirait les aptitudes du vétéran Daniel Nestor en double. Comme une double peine, ni l’un, ni l’autre, ne sont présents pour permettre au pays de l’érable de poser de sérieux problèmes aux hommes de Yannick Noah.

Fraîchement promu sur le poste à l’automne dernier, « Captain Noah », bien que son palmarès dans cette compétition soit convaincant (il est le seul à avoir remporté deux fois la Coupe Davis) doit faire face à un « bashing » sans précédent depuis dix-huit ans, date à laquelle il a cédé son siège à Guy Forget. Ce dernier, aujourd’hui Directeur du prestigieux tournoi de Roland-Garros depuis fin février, avait permis à l’équipe de France d’atteindre quatre finales (1999,2001,2002 et 2010)  pour une victoire sur le gazon (déroulé pour l’occasion) de la Rod Laver Arena, à Melbourne.

Car, si la défaite en finale contre l’équipe Suisse en 2014 à Lille, puis celle en 1/4 de finale sur l’herbe du Queen’s Club de Londres en juillet 2015, face aux futurs vainqueurs de l’épreuve, a laissé un goût amer et des doutes dans les têtes alors pourquoi vouloir à tout prix dénigré le nouveau capitaine ?

Nous avons une génération de joueurs de tennis de première série capable de bons résultats dans les grands chelems mais qui n’arrive pas à franchir un cap supplémentaire en Coupe Davis. D’autres formations, avec des joueurs moins biens classés ont déjà remporté l’épreuve;  je pense à la Croatie (2005) et à la République Tchèque (2012,2013). Si l’expérience de Yannick Noah peut aider les Gasquet, Simon, Tsonga, Monfils et tout autre joueur désireux de soulever le trophée en décembre prochain à se surpasser pour mettre fin à près de quatorze ans de disette alors évitons de cracher sur nos bleus dans les forums dit « sportifs ».

Je suis persuadé que le jour où l’Equipe de France gagnera la Coupe; les « rageux » seront ravis de manifester leur soutien sur les réseaux sociaux.

Capture du 2016-03-04 17-45-36

 

Capture du 2016-03-04 17-51-13

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s