Seul sur Mars

Suite à une tempête plus forte que prévue les astronautes de la mission Arès III sont obligés de quitter Mars précipitamment. Laissé pour mort à cause d’une panne de transpondeur Mark Watney (Matthew « Matt » Damon) doit s’organiser tout seul pour survivre jusqu’à la prochaine mission du programme spatial Arès.

Ridley Scott a rangé ses créatures, Space Jockey et Aliens, le temps de nous « pondre » un survival en solitaire sur la planète rouge.

Le film est plaisant à suivre grâce aux rebondissements réguliers. Je m’attendais à une sorte d’Apollo 13  et c’est effectivement avec le même état d’esprit que l’on peut voir Seul sur Mars. Sauf que la majorité des scènes se passent au sol avec une contrainte temporelle plus large que dans le film de Ron Howard (la mission de sauvetage Appollo 13 dura 6 jours en avril 1970). Ici, Watney doit survivre plusieurs années avec un minimum de ressources et de technologies…on peut dire qu’il est dans la M….vous verrez pourquoi en visionnant le film 😉 . Heureusement, notre héros est un ingénieur botaniste qui sait Terraformer.

Malgré quelques incohérences (c’est de la Science-Fiction après tout) et un fin rocambolesque, toute hollywoodienne, Seul sur Mars est un divertissement recommandable.

Bande-annonce : Seul sur Mars

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s